poing dans l'eau - Mark Seton

Le « oui, mais » vous énerve… lisez la suite pour savoir comment utiliser cette expression à votre avantage.

Le « oui, mais… » est symptomatique de la personne qui n’écoute pas ET qui est focalisée sur SA problématique. Cette personne, ça peut être vous !

3 étapes pour venir à bout de cette expression horripilante, et parfois, l’utiliser à votre avantage.

Étape 1 :

Commencez par détecter les moments où vous utilisez, vous-même, cette expression.

😉 C’est bon pour l’humilité.

Étape 2 :

oreille---Travis-IsaacsEssayez de comprendre pourquoi et quels sont les leviers qui vous font utiliser cette expression. Décortiquer les situations où vous l’utilisez. Peut-être serez-vous un peu plus indulgent avec ceux qui utilisent cette expression avec vous.

Étape 3 :

faire reformuler

Le « oui, mais » est la réponse de la personne qui ne se sent pas comprise. Elle réagit à chaud, sans même parfois avoir écouté ce qui lui était dit.

Dès que la discussion va sur le « oui, mais », un rapport de force s’instaure, et c’est à celui qui aura raison. Il faut sortir de cette spirale.

Pour contrer cette réaction à chaud, j’ai un truc infaillible :

Dès que vous entendez « oui, mais », demandez à celui qui vient d’utiliser cette expression, de rappeler l’objet du « oui » (reformuler ce qu’il vient d’entendre / ce que vous venez de dire) puis de reformuler l’objet de sa demande.

Le but de cette troisième étape primordiale est de vérifier qu’il a bien compris ce que vous aviez dit, et vérifier aussi que vous aviez bien compris ce qu’il avait demandé.

 

Le plus gros problème de la communication est que l’on écoute plus pour répondre que pour comprendre.

 

Dès lors que vous essayerez de comprendre, vous trouverez toujours des solutions.

 

Bon courage dans votre management.

 

Si vous avez d’autres bonnes pratiques,

N’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

 

Pour aller plus loin, cliquez ici.

 

Crédit image : Mark Seton / Travis Isaacs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *