ennui
Depuis un certain temps, je recommande vivement de pratiquer l’écoute active de ses collaborateurs et je souhaitais être un bémol à cette notion d’écoute.

 

Si l’écoute permet de saisir bien des choses et orienter le manager vers la solution la plus adaptée, trop d’écoute sans passage à l’action risque d’être nuisible pour votre unité.
Si vous ne faites qu’écouter les gens et que vous ne passez jamais à l’action, vos collaborateurs vont se demander pourquoi vous les écoutez. Vous risquez de susciter des questionnements qui n’ont pas lieu d’être… et donc de créer des problèmes qui n’existaient pas.

Il faut donc leur donner du travail. Il vaut mieux une équipe qui a trop de travail qu’une équipe oisive qui ne sait pas quoi faire et qui n’a pas de sens à ce qu’elle fait.
Je dis ça surtout pour es manager qui sont débordés avec une équipe qu’ils préservent.
Ils la préservent parce qu’ils ne sont pas sûrs de pouvoir bien déléguer. Ils ne veulent pas les surcharger par démagogie ou pour toute autre raison fallacieuse.

 

Pour conclure, il est nécessaire d’écouter. C’est primordial, mais cela doit avoir un but précis. Vous devez rattacher votre écoute à une décision précise et l’écoute ne doit pas être le prétexte au fait de ne rien faire faire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *