silence-2054839_960_720
En tant que manager, je suis un peu rugueux. J’ai même parfois tendance à être rigide ou cassant.
Tout ça pour un seul homme, ça fait quand même beaucoup !
J’ai trouvé une solution, mais laissez-moi d’abord vous expliquer quelle est la raison de ce défaut.

 

Dans notre culture occidentale, nous avons tendance à considérer le métier du manager comme celui qui trouve des solutions aux problèmes, et qui essaye d’améliorer le système.
C’est une très bonne attitude sauf si elle est poussée à l’extrême.

 

Poussé à l’extrême, cela donne que vous ne voyez plus que les problèmes et que vous cherchez toujours à améliorer les process, même ceux qui fonctionne déjà.

 

Or, il y a un proverbe anglais qui dit: « Si ce n’est pas cassé ne le répare pas. »  « If it isn’t broken, don’t fix it »

 

Et c’est la même chose dans les relations humaines. Si vous cherchez tous les jours à voir le défaut de vos collaborateurs et que vous leur faites savoir sous (le bon) prétexte de les faire progresser. Vous leur renvoyez une image d’eux même qui est plutôt négative… et ça coince!

 

Si quelqu’un ne vous parle que du petit détail qu’il faut améliorer chaque jour, ça va vite vous taper sur les nerfs.
Vous aurez l’impression que cette personne veut vous changer. Et ça, c’est très désagréable !

 

Ce qu’il faut faire:
Commencez par les rassurer sur leurs compétences et leur savoir-faire.
Émerveillez-vous de ce qu’ils font de bien.
Cherchez quel est l’effort qu’ils ont eu à fournir pour accomplir leur travail.
Essayez de comprendre quelle distance ils ont parcourue pour parvenir à acquérir leurs compétences.

 

Trop souvent notre jugement est fait à l’emporte-pièce et ne prend pas en compte cette recherche de QUI se cache derrière nos collaborateurs.
Si vous avez la démarche de découvrir qui sont VRAIMENT vos collaborateurs, alors vous comprendrez beaucoup de choses et pourrez manager adroitement.

 

Appliquez la technique du silence ou encore celle de la reformulation et vous verrez que ça va changer votre manière de manager votre équipe.
En tant que manager, c’est un gros défaut que de vouloir changer ses collaborateurs (ou leur donner cette impression)
La plus grande qualité d’un manager, c’est d’arriver à inspirer ses collaborateurs pour les faire adhérer à un projet.
Une fois que l’adhésion est acquise, le chemin peut être multiple…

 

Ainsi, la solution, c’est bien de voir le côté positif de vos collaborateurs et de les féliciter sur des choses simples qu’ils font.
Il y a une expression que j’utilise souvent pour cela, c’est « good job »
Parce que « bon travail » , pour moi, ça sonne moins bien.

 

Si vous avez des suggestions, mettez-les dans les commentaires.

 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *