message
Un manager est certainement un acteur majeur et indispensable à l’entreprise. Mais la délégation est la différence de comportement entre un cadre et un manager. Ce qui veut dire que si vous ne déléguez pas, vous n’êtes pas un manager. La délégation est un processus normal dans le monde professionnel. Si vous le bloquez, il n’y aura pas de progression.

Déléguer, même si ça semble difficile, n’est en fait, pas très compliqué et nous fait gagner un temps impressionnant. Pour en tirer profit, il est important de respecter ces points importants :

Ne déléguez pas vos tâches les plus importantes.

Ces tâches sont celles qui sont importantes et que vous ne pouvez vraiment pas déléguer, ou en tout cas, pas tout de suite. Vous les classez donc selon leurs importances et déléguez les tâches annexes. Vous pouvez également déléguer ce qui ne vous requiert pas indispensablement. Une bonne question à vous poser: « Qu’est ce que je ne peux pas déléguer? » C’est plus facile pour discerner.

Déléguez en fonction des besoins/qualités/compétences de vos collaborateurs.

Si vous déléguez par rapport aux préférences et besoins de vos collaborateurs, vous gagnez du temps et de l’efficacité. Notre choix de délégation est ainsi basé sur les points forts et points faibles des personnes à qui on va assigner des tâches. En effectuant des tâches correspondant à chacun, les collaborateurs vont pouvoir optimiser leurs travaux dans les termes.

Pour bien identifier les points forts et faibles de vos collaborateurs, je vous encourage à vous pencher sur l’article sur le profil psychologique DISC. Pour ça, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Choisissez un représentant pendant votre absence

Absent ou en déplacement, vous devez choisir un représentant dans l’entreprise. Évitez de le contrôler à tout moment. Vous devez le laisser faire à sa manière et le laisser faire des erreurs. Il est plus facile pour vos collaborateurs de travailler en votre absence en étant limités par des instructions.

Lâchez un peu de lest sur votre niveau d’exigence. Le représentant que vous avez désigné vous remplacera dans certains points que vous aurez définis, mais n’aura pas le même niveau de performance que vous. Il vous faut être compréhensif. À votre retour, vous avez le choix de reprendre le travail délégué, ou bien de le laisser à votre collaborateur. Il est plus judicieux de choisir la deuxième option et de vous concentrer sur votre plus-value à effectuer les tâches qui vous encombrent vraiment.

Le bénéfice majeur de la délégation.

Déléguez plus, gagnez du temps. Plus vous vous mettez à la délégation, moins vous vous plaindrez du manque de temps. En déléguant certaines tâches, et avec la bonne méthode, vous pourrez vous attabler à d’autres tâches qui nécessitent d’être indispensablement effectuées par vous-même.

Le risque de la non-délégation.

Si vous ne déléguez pas, vos collaborateurs vont avoir une image négative d’eux-mêmes, voire même se sous-estimer. Ils vont y voir votre manque de confiance en leurs capacités.

Vis-à-vis de la Direction et de votre équipe, soyez le bon manager qui opte pour la délégation des tâches.
Il existe un processus bien précis à respecter pour mettre toutes les chances de votre côté pour une délégation réussie. Je vous encourage à en prendre connaissance par le formulaire ci-dessous:

  • 14
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *