laxisme
Pour consulter le livret qui regroupe l’ensemble des « Confidences sur le commandement » du général Wilfrid Boone, cliquez ici



Mon cher ami,

1. Le 24 septembre 1980, un aspirant du… est interpellé par la douane à KEHL. On trouve dans sa voiture:

– 100 cartouches à blanc de 9 mm.
– 98 cartouches à blanc de 7,5 mm.
– 6 grenades d’exercice;
– 1 grenade fumigène à main.
– 3 fusées éclairantes à main.
– 1 grenade éclairante à fusil.

Interrogé, l’intéressé déclare avoir “récupéré” ces munitions lors d’exercices, et sans but précis…

LAXISME?

2. La nième compagnie du… a de très bons résultats au tir. Les séances de tir sont organisées par l’adjudant de compagnie, sans pour autant que les chefs de sections soient dépossédés de la moindre part de leur initiative, ni de leurs responsabilités. C’est tout un cérémonial!

Lors des tirs, l’adjudant de compagnie “trône” à sa table (la disposition des lieux s’y prête). Derrière lui, les munitions à tirer… et les étuis des munitions tirées. Sur la table, les “planches à trous” garnies des munitions destinées à la série suivante.

La série qui vient de tirer ramène ses planches à trous garnies des étuis des cartouches tirées. S’il en manque, on cherche et on trouve. Il n’y a pratiquement jamais de pertes.

Devant la table de l’adjudant de compagnie, une espèce de lutrin porte un grand registre solidement relié de toile noire: “ le grand livre des tirs”.

Chaque tireur y a SA page, avec tous les résultats enregistrés chaque fois sur le terrain, sans erreur ni retard.

RI G UE UR . . .

Quelques faits:

Il est intéressant de voir combien les tireurs s’y donnent rendez-vous pour lire, comparer leurs résultats, apprécier leurs progrès… et les chefs de section y trouvent une base solide pour remplir les carnets de tir.

La nième compagnie du… a vraiment de bons résultats au tir.

RiGUEUR!

3. Le 28 octobre 1980, à la nième compagnie du…, au retour de l’instruction, un fusil MAS 49-56 a disparu. L’enquête est entamée immédiatement. Les soupçons se portent sur un sous-officier.

Dans sa chambre, une fouille permet de découvrir:

– 1 pistolet 22LR
– 1 revolver 357 magnum PYTHON
– 1 revolver 38 special canon court
– une carabine “grande chasse” calibre 300 à lunette
– un fusil de défense calibre 12 à pompe
– 1 reproduction de fusil M16, au calibre 5,5
– (avec chargeur et 80 cartouches )
– 5 poignards et baïonnettes
– 200 cartouches de calibre 12
– 300 cartouches de 357 magnum
– 100 cartouches de calibre 300
– 350 autres cartouches de 5,5
– 6 kg de poudre … et du plomb.

Le 6 novembre, l’arme perdue est retrouvée. Le sous-officier soupçonné l’avait “mise en dépôt” chez un civil!

LAXiSME?

4. À la nième compagnie du…, les soldats ne semblent pas détendus. Après enquête, il s’avère que leur lieutenant, au rapport, a pris l’habitude de “leur dire leur fait”, autrement dit de les engueuler. Vertement d’ailleurs, puisque les adjectifs “enculés” ou “pédés ” figurent parmi les plus courants et les moins insultants.

RiGUEUR ? LAXiSME?

* Quatre faits ou séries de faits…

Entendez-moi bien: les chefs de Corps qui retrouveront là des événements qui se sont passés chez eux ont leur problème à régler. Je ne les montre pas du doigt. Chacun peut balayer devant sa porte…

Et cette lettre n’est pas écrite aujourd’hui pour eux seulement, mais pour que tous tirent la leçon d’un “accident” qui peut fort bien survenir dans leur propre formation.

Ces quatre faits, je les cite parce qu’ils montrent, pour trois d’entre eux, qu’il y a beaucoup de travail, et pour le quatrième, qu’on peut y arriver.

Comment faire me diront certains? Je ne peux pas fouiller mes aspirants, ni les chambres de mes sous-officiers, ni écouter tous les rapports de mes unités…

Ce n’est donc pas par-là qu’il faut agir.

La rigueur en service, vous ne pouvez l’imposer que par vos cadres. C’est sur eux que vous devez concentrer votre effort, un véritable effort d’éducation. Et pour vous aider, puis-je vous rappeler:

– la règle des 3 COMME:

COMME on voudrait être commandé.

COMME on voudrait être obéi.

COMME on voudrait être servi.

AVEC AVEC AVEC et quelquefois, un quatrième: rire AVEC… nos soldats, nos camarades de combat un
jour peut-être.

Deux règles faciles à retenir et qu’il vous est loisible de commenter… Et pour vous aider, puis-je vous proposer ces quelques “conseils d’ancien” dont vous pourriez parler avec vos officiers:

– Si vous exigez plus de vous-même que de vos soldats…

– Si vous vous adressez à eux avec la gentillesse et la simplicité que vous souhaiteriez que l’on utilise avec vous…

– Si vous pensez plus à eux qu’à vous…

– Si vous vous mettez à leur place pour réfléchir à ce qu’ils pourraient bien attendre de vous…

    – Commander
    – Obéir
    – Servir

– la règle des 3 AVEC:

    – Vivre
    – Travailler
    – Parler

– Si vous voyez toujours en eux des personnes, des personnes qui vous sont subordonnées, mais non pas inférieures…

– Si vous mettez votre savoir, votre raison, votre cœur à leur service et non au vôtre…

– Si vous les commandez comme vous désirez l’être…

… alors vous serez un CHEF, vos soldats vous suivront, dans la rigueur quand il le faut, dans la détente quand on peut…

RiGUEUR? OUi. – DÉTENTE? OUi. LAXiSME? NON.

Facile à faire? Sûrement pas! À faire faire? Encore moins! Mais c’est la règle d’or. Alors essayez, allez-y gaiement… et vous serez étonnés des résultats.

Général Wilfrid Boone

P.S. Nous voilà en décembre. Noël est “déjà” là. Je souhaite à chacun de vous, à chacun de vos subordonnés, de passer ces jours de fête dans la joie, dans l’espérance, dans la sérénité familiale.
Je sais aussi que cette sérénité familiale sera plus grande, cette espérance plus vivante, cette joie plus généreuse, si vos soldats, cette nuit-là, ceux qui seront de garde, de service, de D.O…. si vos HOMMES trouvent en vous, chez vos cadres, d’autres hommes qui viennent passer quelques heures avec eux… et leur offrir quelques “nourritures” qui ne soient pas seulement matérielles!

Recherches utilisées pour trouver cet articlegénéral wilfrid boone,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *