interviex

Faire «adhérer son équipe reste la préoccupation majeure de tout manager.

Je vais vous donner une bonne pratique que j’ai mise en place et qui fonctionne à merveille, mais avant tout laissez-moi vous poser quelques questions :

·         Combien de temps durent vos réunions avec votre équipe ?
·         Combien de temps passez-vous à aller voir vos équipes sur le terrain ?
·         Combien de temps passez-vous à traiter vos emails ?
·         Combien de temps passez-vous à contrôler que le travail que vous avez donné est bien effectué ?

Je pourrais continuer longtemps comme ça et passer en revue tous les domaines chronophages pour le manager.

Mais je voudrais vous donner une bonne pratique qui va vous permettre de mettre de l’huile dans les rouages de votre équipe et de vous faire gagner du temps.

Cela peut paraître contre-intuitif, c’est pourquoi je vous demande de l’indulgence avec ce nouveau concept.

Je vous demande de le regarder comme quelque chose qui fonctionne a priori.

Je vais vous présenter cette bonne pratique, et ensuite j’essayerai de répondre aux critiques majeures que j’ai rencontrées.

Cette super pratique qui vous permettra de susciter l’adhésion tout en gagnant du temps, c’est

L’entretien individuel.

Oui, je vais vous demander de faire des entretiens individuels de 30 minutes avec chacun de vos collaborateurs directs toutes les semaines.

Oui, j’ai bien dit 30minutes/personne/semaine.

La majorité des manageurs ont entre 3 et 8 voire 10 collaborateurs directs.

Il s’agit donc de trouver entre 1h30 et 4 à 5h par semaine.

Oui, c’est énorme…

Mais c’est le cœur de votre métier.

Parce que l’humain est au cœur du management, je vais vous dire pourquoi il est nécessaire de mettre en place cette bonne pratique.

Mais avant, laissez-moi vous expliquer quel est le contenu de cet entretien.

Cet entretien se divise en 3 parties de 10 minutes chacune.

·         10 minutes pour votre interlocuteur. Vous lui demandez de parler de lui, de sa famille, de ses hobbies, de ses problèmes personnels.

Au début, ça surprend, mais après, il y a un véritable déclic qui s’opère et vous créez une véritable proximité.

·         10 minutes pour vous. Vous parlez des différentes missions, vous déléguez d’autres missions, vous faites le point sur l’avancement des travaux…
·         10 minutes pour mettre en perspective la carrière de votre personnel. Parler de l’avenir de la boite. Parler des projets que vous avez et comment la personne peut y être impliqué.

Quels sont les avantages de ces entretiens ?

·         Vous créez de la proximité.
·         Vous créez de la reconnaissance.
·         Vous créez de la considération.

Les gens se sentent écoutésconsidérés, et ils savent qu’une fois par semaine, ils auront un créneau pour s’exprimer auprès de leur chef

Au début, les gens sont surpris par votre démarche. Ils peuvent être intimidés par le fait de parler d’eux et de leur vie personnelle.

Il est primordial que vous laissiez la parole à la personne pendant 10 minutes, sans rien ajouter. Quitte à ce que vous appliquiez la technique du silence… et que personne ne dise rien pendant une partie de l’entretien.

Vous expliquez que ces 10 minutes sont à lui et que vous êtes à son écoute.

Mais pourquoi un entretien individuel de 30 minutes par personne chaque semaine va me faire économiser du temps ???

Comment concrètement cette bonne pratique me fait économiser du temps ?

Au fur et à mesure de la semaine, vous traitez vos emails et vous transférez ceux que vous voulez déléguer. Vous y ajoutez vos directives puis vous allez voir la personne concernée et vous lui expliquez de vive voix ce que vous attendez de lui.

À chaque fois que vous faites cela, posez-vous la question :

« Est-ce que je peux attendre l’entretien individuel pour lui en parler ? »

Vous notez ainsi, au fur et à mesure toutes les taches que vous voulez déléguer à la personne en question, et vous lui en parlez au cours de l’entretien.

Vous avez donc une feuille par personne et vous notez au fur et à mesure tout ce que vous voulez aborder avec lui et vous prenez des notes pendant l’entretien.

Prendre des notes pendant l’entretien vous permettra de ne pas prendre la parole surtout pendant la première partie de l’entretien (parole à votre collaborateur)

Du coup, tout le temps que vous passez à déléguer ponctuellement une mission, vous regroupez tout ça au moment de l’entretien individuel et vous aurez gagné du temps.

Idem pour les réunions. Vous vous apercevrez que vos réunions seront beaucoup plus courtes. Personnellement, j’arrive à faire durer mes réunions à 30 minutes avec cette méthode.

Pour conclure, je dirais que l’entretien individuel, c’est un peu un concentré en 30 minutes d’écoute, de considération, de délégation et de contrôle.

Si vous concentrez tout ça en 30 minutes et que vous comparez au temps que vous passez ponctuellement à faire tout cela avec vos collaborateurs, vous économisez du temps.

Dernier argument en faveur de cet outil de management simplissime et efficace :

Lorsque vous aurez une crise dans votre équipe, vous pourrez surfer sur tout le travail de connaissance des individus qui composent votre équipe pour gérer correctement la crise.

Finalement, grâce à la connaissance fine de vos collaborateurs et grâce à tout le travail d’écoute que vous aurez effectué en amont, vous arriverez à prévenir les crises de management dans votre équipe.


Grâce au temps que vous aurez investi chaque semaine, vous en gagnerez énormément au moment de régler un problème particulier…

Si vous avez déjà mis en place cette super bonne pratique dans votre équipe, et que vous avez suffisamment de recul pour faire part de votre expérience, je suis preneur de votre retour dans les commentaires de cet article.

Si vous avez d’autres bonnes pratiques qui fonctionnent, envoyez-moi un mail pour m’en parler.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *