OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Premier test le jour de l’arrivée à la FS2.

Trois questions, et 50 minutes:

  • Donnez les missions du groupe
  • Donnez les missions de l’équipe
  • Donnez les actes réflexes et élémentaires du combattant expliquez chacun le plus possible.

Je m’abstiens de donner les résultats à ce test.

Pourtant,

La tactique, c’est facile. Il suffit de savoir ce qu’on peut exiger de ses subordonnés, et on sait comment on va effectuer la mission.

Parce que la tactique, c’est la réponse à la question « Comment? »

Le coeur de la tactique, c’est l’intention: le « je veux » et les trois temps.

Le raisonnement tactique s’applique à presque tout dans la vie:

Le stagiaire BSTAT a une mission: réussir son BSTAT.

Mais comment va-t-il bien pouvoir réussir cette mission?

En travaillant très tard tous les soirs / En apprenant tout le règlement par coeur / En réfléchissant / … toutes les réponses sont viables, mais une seule lui permettra de réussir réellement sa mission.

Parce qu’on peut travailler tout ce qu’on veut, très tard, réfléchir beaucoup et apprendre tous les règlements possibles… On n’est pas sûr de réussir!

Mais si on se dit: « Je veux, sans travailler bêtement, que d’ici la dernière semaine du stage, l’instructeur soit content de moi »

Hé bien, on est sûr de réussir. On a bien un effet sur un ennemi avec un terrain et un délai.

La tactique, c’est facile. Il suffit de décliner ce « je veux » en trois temps: t1 préparation, t2 exécution, t3 exploitation EMD relance.

Si je prends un vrai exemple tactique.

Mission « s’emparer du carrefour » –> Je veux m’emparer du carrefour… Ce n’est pas une solution.

En revanche, je veux m’emparer du point haut (qui surplombe le carrefour à placer exactement sur la carte) pour tel délai, sans me laisser retarder par un ennemi résiduel éventuellement rencontré ici, là et encore là (placer exactement sur la carte).

Ça, c’est une vraie intention, parce qu’une fois que je serai sur ce point haut, ça ne sera plus qu’une formalité de m’emparer du carrefour. Le « je veux », c’est en fait le point clé qui me permettra d’accomplir ma mission.

 

 

J’ai mis ci-dessous le détail d’un ordre initial de chef de section. C’est le plus parfait que je connaisse. Il explique tout et vous n’oublierez rien. Soit pour vous, soit pour l’expliquer à quelqu’un.

 

 

Bon courage, et surtout, rappelez vous:

La tactique, c’est facile!!! Si quelqu’un vous la rend compliquée, c’est qu’il ne l’a, lui-même, pas bien comprise.

 

 

 

 

 

 

 

Ordre D’OPERATION du cds (OPO).

SITUATION PARTICULIERE.

Le régiment devrait être opposé à  Nature, Volume ayant pour Objectif / But à compter de /pour Horaire.

EVENTUELLEMENT : (ACTION OFF) Le gros pourrait être précédé de Nature, Volume à compter de (Horaire) à (Lieu).

(ACTION DEF) L’ENI aurait couvert son dispositif par Nature, Volume à partir de Lieu, à environ Distance du dispositif principal.

ARTICULATION. (mentionner qui commande quoi)

par échelon (dans le cadre d’une mission offensive par exemple). 

par éléments. 

Exemple 🙁 dans le cadre d’une embuscade section)

Elément de destruction G1+ 1 pièce Eryx

Elément de guet alerte ½ G3 + 1 pièce Eryx

Elément d’arrêt G2

Elément de recueil ½ G3

1 – SITUATION

A/ENI

Face à la compagnie,

Nature / Volume / Attitude / Objectif / Horaires

Face à la section globalement,

Nature / Volume / Attitude / Objectif / Horaires

Ennemi global à considérer pour la durée de la mission (correspondant généralement au 1° temps du CDU).

Le CDS doit ensuite découper son ennemi dans le temps (ennemi immédiat, ultérieur) selon la doctrine d’emploi enseignée sans toutefois ignorer la logique et le bon sens : faire preuve d’intelligence.

ENI immédiat

Nature / Volume / Attitude / Objectif / Horaires / Lieu

eni ultérieur (ultérieurement, la section serait opposée à)

Nature / Volume / Attitude / Objectif / Horaires / Lieu

Face à notre action, cherchant à / visant à  

objectif ennemi ou  effet à obtenir (reprendre celui du CDU) assorti éventuellement d’un horaire si nécessaire et si non précisé au préalable,

cet ENI  pourrait :

H1 :

H2 :

  1. Les H sont des HYPOTHESES : ne pas rechercher à tout prix des termes de mission pour les décrire qui pourraient entraîner des difficultés pour les distinguer. La H1 est celle estimée être la plus contraignante.
  2. Ils s’appliquent sur l’ennemi ultérieur de la section. Ils n’en précisent plus l’échelonnement dans le temps, mais l’organisation spatiale adoptée pour atteindre ses objectifs. Ex. : dans le cadre d’un hameau défendu par une section ennemie, il serait incohérent de rédiger uniquement les H du groupe ennemi de couverture (ennemi initial) alors que la section, qui doit s’emparer du hameau, sera ensuite opposée au reste de la section ennemie renforcée d’un char (ennemi ultérieur).
  3. Les deux H ont des points d’application distincts sur le terrain (qui précisent comment, par où, avec quels moyens l’ennemi va agir ou réagir face à notre action). Ils sont donc différenciés.

Par exemple, il ne s’agira pas de répéter la distinction d’attaque en force (H1) ou en souplesse (H2) de l’OPO du CDU, mais d’en tirer des renseignements sur les compartiments de terrain employés dans tel mode ou tel autre, les moyens et leur échelonnement. Dans tous les cas, en phase offensive, l’ennemi agira ou réagira soit à partir du contact, soit  dans la foulée.

Vous pouvez donc préciser pour les différencier : un terme de mission différent, un effet à obtenir, une notion d’effort, un échelonnement avec l’articulation des moyens engagés, une notion de vitesse,… 

Il s’agit d’être explicite en présentant ce que l’ennemi peut faire.

Eventuellement, ENI futur :

Au niveau du chef de section, l’ennemi futur concerne la mission future. Il n’a donc d’intérêt que si la mission présente venait à échouer ou à être retardée, donc si cet ennemi pouvait rentrer à ce moment-là dans le jeu (malgré nous).

Il est important d’en préciser avec l’heure de son engagement, la nature, le volume et l’attitude (type d’action + objectif).

Menaces particulières

Reprendre généralement les menaces de l’OPO du CDU. Attention, ces menaces peuvent être différentes selon les ME.

3ème DIMENSION (en précisant où et quand) :

HELICO  / AVIATION / OAP / OHP

NBC / ART / Guerre Electronique

Autres :  Milices, …

B/ami

Mission dU SGTIA (compagnie) : (A adapter éventuellement aux moyens topographiques dont disposent les chefs de groupe. Ex. : transformer « s’emparer du carrefour 152 en FQ 9235 » en « s’emparer du carrefour 2,5 km au sud sur l’axe D321 ».)

Agissant dans le cadre du GTIA / de manière décentralisée, le sous-groupement (compagnie) a reçu pour mission de :

autres sections :

S :

Mission

Position : en début d’action        , en fin d’action         .

S :

Mission

Position : en début d’action        , en fin d’action         .

S :

Mission

Position : en début d’action        , en fin d’action         .

S :

Mission

Position : en début d’action        , en fin d’action         .

c/ renforcements

Blindés : ex :1 blindé  détaché en combat en zone urbaine.

Génie : ex :1 groupe génie détaché en combat en zone urbaine.

A.C. : 1 groupe MILAN.

Mortier 81: éventuellement, mais ne sera pas privilégié.

Santé :

D/ EVALUATION DE LA SITUATION PAR LE cdu.

E/ ENVIRONNEMENT.

Ce paragraphe sert à préciser un environnement pouvant représenter une menace qui serait due à l’ennemi ou au terrain.

Population.

Neutre   Favorable   Hostile   Evacuée   En fuite   Armée

Météo

Supériorité aérienne

Arme chimique

Employée   Emploi probable  Néant

Mines

Présence   Absence Type

Ressortissants

Nature (appartenance ethnique, organisation (structure, armement,…)),

Volume,

Attitude (comportement psychologique, revendication, posture,…).

Media

Type, orientation  politique, neutralité, fiabilité, objectivité.

2 – MISSION – BUT.

(lettre de la mission)

EN VUE DE

Observations : on doit trouver le « je veux » du CDU ou l’esprit de l’action du CDU.  

MISSION DE LA SECTION : à citer intégralement 

3 – EXÉCUTION.

A/ IDÉE DE MANOEUVRE

JE VEUX (réaliser tel effet sur l’ENI, dans telle zone ou sur tel terrain, pendant tels délais, par tel procédé.) = EFFET MAJEUR (condition essentielle pour réaliser la mission, à réaliser sur l’ennemi (ou malgré lui), sur les amis, sur les protagonistes ou sur le terrain, en un lieu, à un moment, pendant un temps donné).

POUR CELA,

(Donner les actions menées par les éléments extérieurs à la section de façon permanente (ex. : profitant des tirs mortier, couvert par    et à partir de    , appuyé par    à partir de   ))

Temps préliminaire (éventuellement: ceci peut-être un subterfuge pour que les actions conduisant à la réalisation de l’effet majeur soient placées dans le 2ième temps (ex. : après m’être infiltré en véhicule jusqu’à tel point).

Dans un 1er temps (prépare l’effet majeur) :

Dans un 2ième temps (réalise l’effet majeur) : c’est normalement le point clef de l’action, le moment où sont réalisées les actions conduisant à la réussite de l’effet majeur.

Dans un 3ième temps (exploite l’effet majeur) : peut-être moins précis.

En mesure de : peut correspondre au 2ième temps du TERTIO ALPHA du CDU, sans que cela soit une règle.

B/ MISSIONS DES SUBORDONNÉS. (Missions de vos subordonnés pour le temps 1 de votre TERTIO ALPHA).

SOA : toujours donner sa mission en premier.

GROUPE de combat. ZMS PCP, MOICP.

Donner un ZMSPCP (mission statique) ou un MOICP (mission dynamique) à chaque CDG ou chef d’élément.

Normalement les ordres ne sont donnés que pour le 1er temps du TERTIO-ALPHA, mais, une fois encore, il faut faire preuve de bon sens. Ex. : le coup de main.

Si la mission des subordonnés s’étale dans la durée ou est compliquée, il est utile de la décliner en temps : temps 1, temps 2   etc.…

Même schéma pour les autres groupes de la section. Prévoir au moins  un groupe en renforcement dans le canevas de l’ordre.

GROUPE ERYX. ZMSOCC(ESMOF), MOICP.

C/ MISSIONS AUX APPUIS. Missions  pour le temps 1 de votre TERTIO ALPHA, excepté s’il n’est pas employé et qu’un délai de préparation important est exigé ; il s’agit d’avoir toujours un temps d’avance sur la manœuvre = faire preuve de bon sens.

GENIE : ZMS PCP, MOICP.

Un groupe peut-être détaché dans un cadre d’emploi particulier (en offensive ou en zone urbaine). 

Mission : donner un procédé d’exécution (il n’existe pas de mission (pour le moment) au niveau du groupe génie) et une intention (dans un cadre d’emploi d’appui à la contre mobilité). 

Exemple : 

Faciliter la progression en ouvrant une brèche dans…

Créer un obstacle sur tel axe dans le but d’interdire …

Il doit toujours y avoir un groupe de protection du groupe génie.

Lorsque la section génie vient travailler à votre profit, le chef de section génie a déjà reçu sa mission du CDU ; il s’agit alors de préciser sur le terrain votre intention.

GROUPE AC MILAN : CALI, ESMOF

Missions spécifiques, comptes rendus d’installation, d’observation et de possibilité de tir.

GROUPE MORTIER : (peu probable, il est la plupart du temps aux ordres du CDU).

Donner la mission et la zone d’installation (« coin de carreau »). Le chef de groupe fera la reconnaissance des positions.

Il est important de préciser au chef de groupe les délais voulus pour la mise en place de l’appui et de lui transmettre la position de l’élément le plus avancé (pour les changements de position de batterie). 

ÉLÉMENT SANITAIRE : 

Non formaté ; préciser la mission (cet élément peut-être renforcé par une équipe ou un groupe chargé du soutien (approvisionnement, ramassage des blessés),  la position de cet élément au sein de la section, le cadre de leur intervention pour ne pas trop les exposer inutilement tout en montrant aux éléments au contact qu’ils sont soutenus, les priorités …

AUTRES : 

D/ COORDINATION.

BAPTÊME TERRAIN

Lignes de coordination (lignes nettement identifiables sur le terrain : cours d’eau, piste, lisières etc….).

Lima … Horaire… CR/ FCHT sur ordre/…

Limites entre les sections (donner une description précise.).

Limites entre les groupes (donner une description précise. schéma.).

Mots codés (encode, décode)

Génie :

Plans d’obstacle pour telle heure…

Mines : autorisée et interdites d’emploi ; autorité de mise en œuvre (mot code).

Itinéraire de manœuvre, plan d’obstacle planifié.

GESTION DU FEU.

Plan de feux pour telle heure…

Ouverture du feu sur ordre à l’initiative (code)

Ligne d’ouverture du Feu

Zone de concentration des feux directs et indirects (FLG, LGI).

LATTA : Riposte / Interdit.

Il existe d’autres classes d’ordres (tir libre, restreint prescrit) qui ne sont pas envisagés pour la LATTA à cause du manque de moyens d’identification, mais qui pourrait être donnés pour une situation particulière.

NBC

1 / 2 / 3 / 4 / 4bis.

Donner les mesures de mise en œuvre des moyens de détection et de contrôle.

Message météo (éventuellement).

ALERTE – IDENTIFICATION

Signal de reconnaissance et d’identification.

REPLI.      (Une rupture de contact pourra faire l’objet d’un FRAGO)

Dans l’ordre

A l’initiative

Itinéraire de repli.

Point de regroupement.

Signal de RECO.

Conduite à tenir si ENI à proximité :

CONDUITE A TENIR  DIVERSES

Prisonniers, blessés ennemis

Ressortissants, population civile

Regroupement, évacuation, consignes particulières (données par CDU). 

Media

Rappels sur le DIH

Tenue (port des effets de protection)

HORAIRES

Départ/ installation/mise en place        POUR :

4 – LOGISTIQUE.

CONSOMMATION

CR DES % CONSOMMES (cela doit être une estimation, afin d’anticiper une éventuelle demande de recomplètement par le SOA)

DEMANDE DE RAVITAILLEMENT A      % CONSOMMES

A/ RAVITAILLEMENT.

VIVRES et EAU.

CR CONSO à

Lieu Horaire

CARBURANT.

CR CONSO à

Lieu Horaire

MUNITIONS.

CR CONSO à

Lieu Horaire

B/MEC.

Modalités pour le dépannage

Ordres pour les destructions de matériels.

C/EVASAN.

Regroupement   à charge de, à partir de…

Ramassage   à charge de, à partir de…

D/POSITION DU TC1.

1/ Lieu Horaire

2/ Lieu Horaire

3/ Lieu Horaire

4/ Lieu Horaire

5 – COMMANDEMENT, LIAISONS.

A/ Place des chefs.

CDU OA/ /CDS /SOA

Ordre de remplacement.

B/ RADIO.

Régime  SILENCE   DISCRETION LIBERTE VACATIONS

EVF (réseau principal, secondaire)

Fréq.1 :Fréq.2 :

Canal PRI :

Bascule :

C/ INDICATIFS

 

Réseau interne section :

 

OBSERVATIONS / CROQUIS.

Recherches utilisées pour trouver cet articleexemple ordre initial chef de section, ordre initial, ordre initial du chef de section, Moicp, ordre initial militaire, ordre initial chef de section, les ordres du chef de groupe de combat dinfanterie, tactique niveaux section, ordre initial du commandant de compagnie, section au combat mission s emparer,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *