désaccord patron
Les temps changent, aujourd’hui on est dans des contextes un peu différents où la discussion a plus sa place. C’est peut-être un peu nouveau pour les managers qui supportent un peu mal la contradiction. Il y a cependant quelques basiques à respecter.

On va aborder le sujet en 6 points :

1. Jamais en public
2. Ne jamais dire je ne suis pas d’accord
3. Ne pas confondre le brainstorming avec le désaccord
4. Faire tôt et pas tard
5. Faire au moment de la planification et non pendant l’action
6. Il est non professionnel de ne pas être d’accord avec son patron en privé devant d’autres personnes
7. Principe de réalité en bonus.

1. Jamais en public

On a le droit de ne pas être d’accord avec le patron et le devoir de le dire par contre il faut le faire de manière productive. Il ne faut pas exprimer son désaccord en public parce que cela n’a aucun intérêt. Si vous exprimez votre désaccord en public, on peut penser que vous le faites pour des raisons personnelles, pour votre carrière ou que vous voulez vous mettre en avant.

Même si vous avez en face de vous quelqu’un qui supporte la contradiction, vous risquez beaucoup vis à vis de l’auditoire qui va penser beaucoup de choses. C’est l’environnement qui est mauvais.

En faisant ça vous allez forcer votre chef à réagir et d’une manière qui peut vous être défavorable.

En général, si vous réagissez comme ça en réunion c’est que vous n’avez pas eu le temps de préparer votre argumentation. Il faut aussi vous dire que votre patron n’est peut-être pas forcement d’accord avec la décision qui a été prise mais en tant que professionnel il ne va pas l’exprimer en public. Il ne faut pas oublier que lui aussi a un patron. C’est à vous de trouver comment communiquer avec lui. Il faut faire attention à ne pas prendre le rôle de celui qui veut toujours avoir raison côté décision. Vous ne serez jamais récompensé si vous mettez des bâtons dans les roues.

D’une manière générale, vous avez toujours intérêt à annoncer les décisions que vous allez prendre d’une manière individuelle et en discuter plutôt que de les annoncer au beau milieu d’une réunion pour surprendre tout le monde.

En management moins vous surprenez les gens, mieux c’est.

2. Ne pas dire je ne suis pas d’accord

Il y a une façon plus positive pour le dire. L’efficacité de ce qu’on dit est liée à la manière dont on le fait. Il faut commencer par montrer que votre état d’esprit est positif en indiquant que c’est utile, ensuite il faut poser des questions pour être sûr de bien comprendre avant d’exprimer son désaccord. Vous êtes préparé et vous prenez votre temps. Une deuxième chose importante: vous proposez une alternative que vous allez préparer.

On peut exprimer ses doutes mais il faut avoir une solution de remplacement. Vous devez avoir une vision large quand vous êtes en désaccord avec votre chef. Il ne faut pas qu’il pense à tort ou à raison que vous êtes uniquement en train de régler vos soucis personnels ou ceux de votre service.

3. Ne pas confondre brainstorming et désaccord

Il ne pas mélanger ne pas être d’accord et confronter les idées. Le brainstorming est fait pour lister tous les moyens possibles même si cela ne fait pas plaisir à votre chef. Vous êtes dans une phase de réflexion et de planification dans le brainstorming, vous visez le volume et non la qualité des idées.

4. Manifester le désaccord le plus tôt possible et non quand c’est trop tard.

Ça peut paraître contradictoire avec ce qui est dit plus haut mais plus vous allez attendre avant de vous manifester de manière concrète, moins vous allez être crédible.

Quand votre désaccord a de la valeur ajoutée, exprimez-le le plus vite possible. Il ne faut pas non plus oublier que si vous êtes en bas de la hiérarchie dans la prise de décision, vous n’avez peut-être même pas votre avis à donner. C’est dur mais il faut s’adapter, vous devez dans ce cas travailler de manière efficace pour être écouté.

De plus, il y a sûrement des éléments qui vous échappent et qui ont participé à la prise de décision.

5. Manifester le désaccord en phase de réflexion et pas en phase d’action

On exprime le désaccord pendant la phase de réflexion et non dans l’exécution. Si quelque chose survient pendant l’exécution que vous êtes sûr que cela va être un échec, vous proposez une solution alternative qui ne va pas remettre en question la finalité.

6. C’est clairement non professionnel de discuter avec les autres quand on n’est pas d’accord avec notre chef.

On adore dire qu’on n’est pas d’accord mais on adore le faire auprès des personnes qui n’ont pas d’influence. C’est clairement une perte de temps et complètement contre-productif. C’est aussi une manière d’envoyer un signal auprès des personnes avec lesquelles vous échangez (collaborateurs et subordonnés) que vous critiquez dans le dos de votre chef ses décisions. Vous instaurez un climat de méfiance à votre encontre, c’est tout ce que vous gagnez.

Ca ne vous empêche pas de préparer votre intervention en privé avec vos collègues et collaborateurs mais c’est toujours dans le but de présenter quelque chose de constructif à votre chef.

7. Pour terminer, on va parler du principe de réalité

C’est un principe très simple : il y a deux sortes d’évènements. Ceux sur lesquels on peut agir et ceux sur lesquels on ne peut pas agir. L’efficacité c’est d’avoir connaissance des derniers, c’est-à-dire ceux sur lesquels on ne peut pas agir pour décider sur les premiers. En gros, il faut être lucide, savoir ce qui se passe mais lorsque vous voulez être efficace, il faut vous concentrer sur votre zone d’action.

C’est ce que Stephen Covey appelle le cercle d’influence et le cercle de préoccupation.

Si vous vous focalisez sur votre cercle de préoccupation vous risquez d’avoir un énorme sentiment de frustration alors que si vous vous focalisez sur votre cercle d’influence, vous aurez beaucoup de satisfaction à agir.

Pour aller plus loin dans ce domaine : cercle d’influence et cercle de préoccupation, je vous encourage à lire https://mon-capitaine.com/comment-gagner-du-temps/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *