conscienscieux
Les conseils qui vont suivre sont basés sur le modèle DISC. On va expliquer que ce qui a constitué votre réussite dans le passé peut aujourd’hui être un point faible.
Pour rappel, le DISC c’est un modèle simple pour analyse du profil comportemental des personnes. Il y a 4 profils majeurs dans le DISC : dominant, influent, stable et consciencieux.

Quelques rappels sur les profils du DISC.

test personnalité

Le Dominant

Le D est quelqu’un qui orienté « tâche ». Il est très direct dans sa manière de communiquer, un peu brutale parfois même. Il n’a pas peur du changement et il est assez impatient.

L’influent.

C’est un profil assez vendeur. Ils sont orientés sur les personnes plus que sur les tâches. Ils ont parfois des originalités de style. Ils n’ont pas peur d’être différents du moment que les regards sont attirés vers eux. Ils ont un bon réseau. Ils ont toujours une histoire à raconter. Ils ont une tendance assez forte à avoir du retard dans leur projet et à vouloir déléguer.

Le Stable.

Ensuite on a le S, ce sont des gens assez réservés. Ils sont orientés sur les personnes. Ils font le lien dans une équipe et raisonnent en termes de famille. Ils sont vus comme des gens aimants. Ils sont adeptes du consensus. L’attention vers la personne est tournée vers les autres pour les stables. Ils sont résistants aux changements, car ils les voient comme un danger pour le bien-être de leur équipe.

Le consciencieux.

Le dernier profil c’est le consciencieux. Ils sont réservés et ils sont orientés sur les tâches. Ils sont très analytiques et ils ont du mal à prendre une décision. Ils sont également résistants aux changements. Ils aiment les procédures et les règles. Ils sont de tempérament solitaire.

C’est une description résumée de chaque profil. Pour aller plus loin, il faut voir ces articles:

https://mon-capitaine.com/profils-communication-disc/
https://mon-capitaine.com/test-personnalite-disc-management/

Il faut retenir qu’il n’y a pas de bon profil ni de mauvais profil pour être manager.

N’importe quel profil peut faire du management. Chacun a sa manière de faire du management avec ses points forts et ses faiblesses. Ce n’est pas un jugement de la personne c’est une observation pour mieux comprendre comment entrer en communication avec quelqu’un.

image mc

On va maintenant se focaliser sur le profil du manager C.

Comment compenser certaines de ses faiblesses en conservant ses points forts ?

Pour reprendre, le C c’est quelqu’un qui va penser tâche avant de penser personne. Il va très orienté détails parce qu’il aime bien la procédure. Ça peut arriver qu’il oublie le résultat. C’est aussi un des profils qui a du mal à écouter les conseils, surtout les conseils orientés sur la communication et la manière de communiquer avec les autres.

Cher profil C,

Votre capacité à créer des procédures, à atteindre les résultats vous ont fait réussir si vous êtes un C. Seulement, ça vous pose des limites dans la gestion des équipes parce que pour être efficace il faut savoir influencer les personnes dans le bon sens. Pour que les gens soient influençables, il faut que vous leur donniez envie, il faut les motiver et leur laisser une marge de manœuvre. Ce n’est pas votre point fort. Il y a 5 conseils pour vous aider :

– Arrêter de ne parler que de corrections et d’améliorer
– Commencer par parler du positif
– Ne pas faire du « compli-mais »
– Féliciter et renforcer en une phrase
– Terminer ce qu’il y a à dire par merci.

1er conseil : arrêtez de ne parler que de corrections et d’amélioration.

Arrêter complètement de faire ce qu’on fait habituellement. C’est un comportement qui ne vous rend pas service. Un C est un perfectionniste. La conséquence que cela va avoir sur son management est qu’il ne va voir que les erreurs. Il est bon en optimisation comme il voit les erreurs. C’est instinctif. Il ne voit plus la vision globale. Essayez d’oublier les petites erreurs parce que ça démotive les collaborateurs. Laissez faire les personnes avec leurs idées et arrêtez de vouloir corriger les gens en s’attaquant sur ce qui ne va pas. C’est un comportement improductif. Ce n’est pas un gros risque de les laisser développer leurs idées

2ème conseil : Parlez du positif en premier.

Il faut trouver du positif et le dire c’est la deuxième étape. En général le C essaie d’être positif. Il faut laisser s’exprimer les idées et refréner les envies de corriger. On sait qu’il y a des chances qu’une idée ne marche pas. On ne vous demande pas de dire que l’idée est bonne si vous ne le pensez pas. Vous pouvez dire que la manière dont l’idée est présentée est bonne. Vous pouvez féliciter une personne pour sa contribution, cela ne signifie pas que vous acquiescez son idée. C’est déjà plus facile, par exemple : merci par d’avoir travaillé sur le sujet, nous aurons besoin de plus d’idée comme celle que tu as donnée, merci d’avoir proposé cette idée c’est intéressant ou super idée, etc. Pour un C une super idée c’est que tout est dans le vert, pour les autres c’est une idée qui a des chances de réussir. Vous devez comprendre que vous pouvez dire quelque chose de positif sur une idée sans la mettre en application ou que ça puisse penser que c’est une idée parfaite. Il faut commenter positivement le fait de proposer les idées, pas forcément sur l’idée en elle-même si vous n’y trouvez pas du positif. Si vous ne faites pas cela, vous ne réussirez pas à déléguer. Le C il a du mal à déléguer parce qu’il a peur que ça soit mal fait par la personne à qui il va confier le travail. Il va ensuite asservir la personne de procédures, de reporting, etc. sans qu’elle n’ait la vraie responsabilité de la délégation. Si vous commencez à laisser s’exprimer les idées et à les encourager positivement, vous allez libérer votre équipe.

3ème conseil : Ne faites pas de « compli-mais ».

Le « compli-mais » c’est un compliment avec un “mais » à la fin. Ça a pour conséquence d’annuler le compliment. Quand vous êtes un habitué du « compli-mais » les gens n’écouteront plus le début, ils ne vont retenir que le négatif. Il faut que vous réussissiez à faire des compliments tout simplement. Ex : j’adore cette manière de voir les choses, mais ça ne passera au budget. Ce qui nous ramène au 4ème conseil.

4ème conseil : Félicitez et renforcez en une phrase.

Ce n’est pas naturel chez le C, mais il faut que vous félicitiez et que vous renforciez. Il faut donner du positif et le renforcer par du positif. Le commentaire positif doit se faire sur le fait que vos collaborateurs aient eu une idée, qu’ils aient recommandé un changement, qu’ils aient fait une présentation même si ce n’est pas le meilleur que vous avez vu. Vous aurez tout le temps nécessaire pour faire une remarque sur le sujet plus tard, mais sur l’instant il faut du positif.

5ème conseil : il faut dire merci.

Quand quelqu’un a fait quelque chose de positif, il faut lui dire merci. Ça l’encourage à continuer de faire des efforts.

Essayer de suivre les conseils cela ne vous coûtera pas grand-chose. Vous aurez toujours la capacité d’arrêter les idées si vous sentez que ce n’est pas bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *