relais temoin bien déléguer - Nguyen Hung Vu - https---www

Pour bien déléguer, il faut 5 ingrédients indissociables et bien dosés.

Pour favoriser la motivation de vos collaborateurs.

Pour profiter de leur créativité.

Pour éviter les réactions du type « yaka », « faut qu’on » ou encore « dites-moi quoi faire et je le ferai. »

 

Il ne faut tout simplement JAMAIS oublier un seul ingrédient de la délégation idéale.

 

La recette.

Il faut leur donner de manière très explicite les 5 ingrédients qui suivent :

 

RÉSULTATS SOUHAITÉS :      

Énoncer clairement les résultats souhaités. Je dis bien RÉSULTATS. Je n’ai pas dit qu’il fallait parler de méthode. Si vous imposez une méthode, vous outrepassez vos « droits de la délégation idéale » et surtout, vous laissez à votre subordonné l’excuse parfaite : « Oui, mais vous m’avez dit de faire comme ça. »

 

DIRECTIVES : 

Donner le moins de directives possible. Ce sont les directives qui vont étouffer l’initiative et la créativité de votre subordonné. Mettez les éléments qui vous paraissent le plus importants, comme des barrières à ne pas dépasser. Limite gauche et limite droite. Ligne d’ouverture du feu.

C’est tout ! Ou presque ! …

 

RESSOURCES :

Énumérer les ressources humaines, financières et matérielles dont il dispose… de manière exhaustive !

 

RESPONSABILITÉ :

Délimiter la zone de responsabilité qui est la sienne. Ça veut dire que vous allez lui donner des indicateurs impartiaux pour évaluer son travail. Un peu comme on fait avec des produits manufacturés, il y a une norme de qualité et une évaluation de ce produit.

Fixez des échéances précises.

 

CONSÉQUENCES :

Expliquez de façon la plus précise possible quelles seront les conséquences (positives et négatives) de la bonne exécution de la mission. Les conséquences doivent être explicites pour l’individu en lui même, mais elles doivent l’être aussi pour la communauté qui va en profiter.

Conséquences positives/négatives pour lui.

Conséquences positives/négatives pour la communauté.

 

Attention aux conséquences pour lui à ne pas tomber dans la démagogie ou les fausses promesses. Voyez sur le long terme. Si vous ne voyez VRAIMENT pas de conséquences directes pour l’intéressé, appuyez votre discours sur les conséquences pour la communauté.

 

Bref, si vous y réfléchissez à chaque fois que vous déléguez une mission, vous serez plus organisé et plus serein quant à la bonne marche de cette mission. Ça ne vous empêche pas de contrôler de temps en temps, mais votre subordonné a toutes les cartes en main pour bien réussir sa mission.

 

Pour aller plus loin, cliquez ici.

 

 

Comments

  1. Bel exposé. Tu évoques des cas que l on a parfois tendance à oublier mais qui demeurent essentiels dans nos rapports au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *